1. Les métiers du travail temporaire dans le bâtiment
  2. L’entreprise du BTP qui recrute en intérim : portrait type

Le travail temporaire, le bâtiment et les travaux publics

En France, le travail temporaire dans le bâtiment et les travaux publics est répandu. Le BTP est une activité de chantier. Pour chaque chantier, l’entreprise mise sur une équipe.
Après les recrutements survient la construction de l’équipe, et sa séparation en fin de chantier. L’agence d'intérim sait faire ces recrutements rapides.
Le travail temporaire dans le BTP et le recrutement impliquent :

Le détail des postes, le profil des travailleurs, et la réglementation sont spécifiques au secteur.

Les métiers du travail temporaire dans le bâtiment

Le travail temporaire dans le bâtiment et les travaux publics-1

Pour les travailleurs, trouver des missions d’intérim est facile. Les offres du BTP sont nombreuses, et le cout d’entrée est relativement faible. Pour un manœuvre, l’agence d'intérim n’exige pas de diplômes (le bac n’est pas requis).
Par contre, rester en emploi est éprouvant. Cela a des effets sur la santé des travailleurs. L’activité sur un chantier est inconfortable, les risques d’accident liés aux circulations d'engins sont élevés.
Les entreprises du BTP proposent de nombreux métiers pour leurs chantiers. Les agences d’intérim ont des besoins permanents de travailleurs avec ou sans formation ou expérience, comme :

  • manœuvre ;
  • chef de chantier ;
  • ouvrier spécialisé ;
  • chef d’équipe ;
  • dessinateur-projeteur ;
  • maçon ;
  • étancheur ;
  • bardeur ;
  • ouvrier polyvalent du BTP ;
  • installateur sanitaire ;
  • électricien ;
  • plaquiste ;
  • peintre.
La formation à ces métiers se fait souvent par l’expérience pour les travailleurs en intérim du BTP. Toutefois, la position de l’agence d’intérim entre l’offre et la demande d’emploi est privilégiée. Elle détecte les premiers signes de pénurie de main-d’œuvre. Dans le BTP, les agences d’intérim produisent beaucoup de formation de main-d’œuvre. Elles répondent en détail aux besoins des entreprises du bâtiment.

Les métiers du travail temporaire dans les travaux publics

L’intérim recherche aussi des candidats pour ses clients du génie civil et travaux publics. La recherche d'expérience est plus présente pour certaines offres. Ceci est dû à un niveau de sécurité plus élevé pour la mise à disposition des salariés sur les chantiers.
Voici en détail, une liste non exhaustive des métiers concernés par les offres d’emploi dans les travaux publics :

  • conducteur d’engins ;
  • mécanicien d’engins ;
  • dessinateur-projeteur ;
  • grutier ;
  • ingénieur en génie civil ;
  • coffreur ;
  • ouvrier ;
  • applicateur d’enrobé ;
  • chef de chantier ;
  • chef d’équipe ;
  • manœuvre TP.
Chaque détail de la vie moderne est lié aux travaux publics. Les routes, l’eau, le haut débit, le ferroviaire sont des chantiers réalisés par les travaux publics. Chaque dessinateur, conducteur d’engins, manœuvre, contribue par son travail à la vitalité d’une branche essentielle pour la santé économique de la France.
Avec ou sans bac, le travail est accessible et les possibilités d’évolution sont réelles. Les entreprises proposent des emplois et fonctions différentes :
  • chantiers ;
  • bureaux ;
  • gestion ;
  • management ;
  • technique.

Le profil des travailleurs du BTP

Ce n’est pas un détail, le Code de la profession est en train de changer. Les femmes prennent une place de plus en plus importante parmi les salariés. Le profil des travailleurs du BTP classé par qualification est le suivant :

  • Ouvriers non qualifiés ;
  • Ouvriers qualifiés ;
  • Employés ;
  • Professions intermédiaires ;
  • Cadres.
Les deux premières catégories représentent 80 à 90 % de la main-d’œuvre des clients du BTP. Les hommes en emploi intérimaire sont plus nombreux que les femmes (66 % contre 34 %, en 2018).
La moitié des effectifs en mission a moins de 30 ans, avec un âge moyen de 32,5 ans. Les travailleurs ayant moins de 25 ans représentent 35 % de la totalité des salariés en contrat de travail intérimaire. Ceux de plus de 50 ans représentent 11,8 % des effectifs en mission.

Le travail temporaire dans le bâtiment et les travaux publics-2

L’entreprise du BTP qui recrute en intérim : portrait type

En France, la branche du BTP ne comprend pas un seul type d’entreprise, mais plusieurs :

  • Celles de la construction : gros œuvre et second œuvre.
  • Celles de la construction et promotion immobilière.
  • Celles des travaux publics.
Les intérimaires dans le BTP se répartissent dans le gros œuvre, le second œuvre et les travaux publics :
  • 57 % dans les travaux publics ;
  • 48 % dans le gros œuvre ;
  • 40 % dans le second œuvre.
Les travaux publics ont la plus forte proportion à recruter en intérim pour leur activité :
  • Entreprise de plus de 50 salariés : 9 sur 10 propose du travail en intérim.
  • Entreprise de moins de 50 salariés : 2 sur 3 font appel aux agences d’intérim.
  • Entreprise de petite taille (moins de 10 salariés) : 1 sur 3 a recours à l’intérim.
L’observatoire de l’intérim et du recrutement communique les données suivantes :
  • La part du recrutement du BTP dans l’emploi intérim en France a augmenté de 2 points depuis 2000.
  • En 2018, l’emploi en intérim en entreprise de BTP représentait 18,9 % de l’ensemble de l’emploi.
  • Dans le BTP, en 2019, le taux de recours aux salariés en emploi d’intérim était de 10,3 %.

Les différents types d’offres dans le BTP

En 2018, les entreprises du BTP ont conclu 21 346 821 contrats d’intérim. En 2008, le nombre de contrats de travail d’intérim signés était de 16 017 450. La progression du secteur intérim et des offres d’emploi est de 33 % en 10 ans. La masse salariale en emploi de l’activité intérim dans les entreprises du BTP représente 93 % du total. Les agences d’intérim ont procédé à 104 600 recrutements en 2018, en contrat à durée déterminée et en contrat à durée indéterminée. Plus en détail, la durée moyenne d’une mission d’intérim est de 65 heures, avec une prévalence pour la mission courte :

  • Celles de moins d’un mois représentent 80 % des affaires traitées.
  • 16 % des missions ont une durée de 1 à 2 mois.
Chaque manœuvre, conducteur d’engins, ouvrier, chef de chantier a bénéficié, en moyenne, de 506 heures de travail en intérim en 2018.

Recherche de sécurité pour les parcours dans les travaux publics

Une étude juridique sur l’emploi en entreprise dans les travaux publics confirme les données suivantes :

  • Le CDI est le contrat de travail majoritaire.
  • Le CDD court est le contrat de travail marginal.
  • Les missions d’intérim courtes sont courantes.
Clients, agences d’intérim, chargés d’affaires et entreprises se sont mis d’accord sur un code de conduite. Leur recherche : modifier les règles d’embauche des travailleurs pour favoriser les missions d’intérim longues. Leur souhait est également de réduire les recours aux CDD pour favoriser le CDI intérimaire. L’objectif est de sécuriser administrativement le travail des intérimaires.
Pour cela, tout le TP a modifié les règles sur le délai de carence et le renouvellement du contrat de travail à durée déterminée. Les CDD de plus d’un mois ont un délai de carence qui passe de 33 % à 20 %. Le renouvellement du contrat à durée déterminée s’élève de 2 à 4 fois. C’est une sécurité pour les salariés (ouvrier, technicien, etc.) qui peuvent s’attendre à voir leur précarité se réduire.

Nous vous recommandons également ces autres pages :

Toutes les actus Retour à l'accueil