1. Les différents contrats de travail adaptés aux travailleurs en difficulté
  2. Bénéficier d’une stabilité financière grâce à l’insertion professionnelle
  3. Recevoir un encadrement professionnel valorisant
  4. L’insertion professionnelle facilitant l’insertion sociale

Quels sont les bénéfices de l’insertion professionnelle ?

L’insertion professionnelle, à travers différents organismes mis en place par l’État, permet chaque année d’aider des personnes exclues du marché du travail à retrouver une situation professionnelle stable et valorisante. Les bénéfices de l’insertion professionnelle sont ainsi visibles aussi bien dans la vie professionnelle que dans la vie privée des différents travailleurs bénéficiant de ce dispositif.

Les bénéfices de l'insertion professionnelle-1

Les différents contrats de travail adaptés aux travailleurs en difficulté

L’insertion professionnelle par le biais de l’Insertion par l’activité économique (IAE) permet aux personnes éprouvant des difficultés à se réinsérer professionnellement de bénéficier de contrats de travail qualifiants et adaptés à leur profil.
En France, plus de 3 000 structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) permettent chaque année de créer de nouveaux partenariats entre les entreprises et l’État, dans l’objectif de proposer des contrats de travail adaptés aux personnes jusqu’à présent rejetées du marché du travail.

Le contrat de travail à durée déterminée d’insertion

Le contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI) est un contrat de travail adapté pour répondre à une réinsertion facilitée des personnes en difficulté professionnelle. Ces CDDI peuvent être proposés par :

  • les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) ;
  • les entreprises d’insertion (EI) ;
  • les associations intermédiaires (AI).
Ces contrats à durée déterminée d’insertion sont réservés :
  • aux jeunes de moins de 26 ans qui ne sont pas étudiants et qui éprouvent des difficultés sérieuses à trouver un emploi ;
  • aux personnes bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) ou de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • aux travailleurs qui sont reconnus handicapés et qui à cause de leur handicap éprouvent des difficultés à obtenir un emploi ;
  • aux demandeurs d’emploi longue durée
Les organismes pouvant proposer des contrats à durée déterminée d’insertion doivent être préalablement conventionnés après consultation du Conseil départemental de l’Insertion par l’activité économique (CDIAE).
Les ateliers et chantiers d’insertion peuvent être :
  • une commune ou un département ;
  • un organisme de droit privé à but non lucratif ;
  • un établissement public de coopération intercommunale ;
  • un syndicat mixte ;
  • etc.
Les ACI permettent donc de proposer des contrats adaptés pour les personnes en difficulté professionnelle, afin de leur offrir de nouvelles expériences professionnelles. L’acquisition de ces nouvelles expériences professionnelles facilite ainsi leur réinsertion dans le monde du travail.
De plus, le recours aux CDDI est également avantageux pour les ACI, car ces derniers peuvent répondre à un besoin en main-d’œuvre tout en bénéficiant d’une exonération concernant :
  • les cotisations sociales à la charge de l’employeur ;
  • la taxe d’apprentissage ;
  • la taxe sur les salaires.
Les entreprises d’insertion peuvent revêtir tous types de statuts juridiques, tant qu’il s’agit d’une entité juridique enregistrée qui produit des biens ou des services. Une fois conventionnées, ces entreprises d’insertion peuvent également prétendre à une aide financière octroyée par l’État et versée par l’Agence de services et de paiement (ASP).
L’association intermédiaire quant à elle doit obligatoirement être enregistrée en tant qu’association à but non lucratif dans le cadre de la loi de 1901. Les associations intermédiaires peuvent également bénéficier de l’aide au poste d’insertion, ainsi que de l’exonération des cotisations sociales patronales, sous certaines conditions.
L’insertion professionnelle par le biais des ACI, EI et des AI permet ainsi de proposer des contrats de travail offrant une expérience professionnelle qualifiante pour les demandeurs d’emploi en difficulté. En effet, il sera par la suite plus facile pour un demandeur d’emploi ayant bénéficié d’un CDDI de faire valoir ses compétences et sa formation au sein d’autres entreprises pour obtenir un emploi stable.
De plus, les CDDI répondent aussi à une demande d’emploi à pourvoir auprès des organismes conventionnés. Ces organismes conventionnés bénéficient au passage d’avantages financiers octroyés par l’État. Les bénéfices de ce système d’insertion professionnelle sont donc doubles.

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire est un contrat de travail proposant des missions d’intérim par le biais d’une entreprise de travail temporaire d’insertion (ETTI). L’entreprise de travail temporaire d’insertion est une entreprise d’intérim qui a été créée spécifiquement pour l’insertion professionnelle des personnes en difficulté.
Les salariés recrutés par une entreprise de travail temporaire d’insertion bénéficient donc d’un accompagnement social et professionnel, en plus d’une expérience professionnelle.
Les personnes pouvant bénéficier d’un contrat de travail temporaire sont :

  • les jeunes de moins de 26 ans qui ne font pas d’études et qui présentent des difficultés à trouver un emploi ;
  • les bénéficiaires du RSA ;
  • les personnes prises en charge par l’aide sociale en France ;
  • les demandeurs d’emploi longue durée.
Les contrats de mission proposés par les ETTI peuvent durer 24 mois maximum, renouvellement compris. Les jeunes travailleurs et les travailleurs en difficulté peuvent donc bénéficier de ces contrats de travail temporaire pour obtenir une qualification par le biais de leur expérience professionnelle. Leur recherche d’emploi est également facilitée grâce à l’accompagnement professionnel personnalisé proposé par l’ETTI.
De plus, les ETTI peuvent aussi bénéficier d’aides financières de l’État afin d’encourager le développement de ces dispositifs.

Les bénéfices de l'insertion professionnelle-2

Bénéficier d’une stabilité financière grâce à l’insertion professionnelle

Pour inciter les jeunes travailleurs et les demandeurs d’emploi longue durée à sortir du chômage et de la précarité, les structures d’insertion par l’activité économique ont également pour objectif de proposer une indépendance et une stabilité financière aux travailleurs bénéficiaires de ces dispositifs.
Ainsi, un salarié qui signe un contrat de travail dans le cadre de l’insertion par l’activité économique dispose des mêmes droits que les autres salariés dans l’entreprise. Ces droits sont notamment :

  • un salaire au moins égal au SMIC ;
  • les congés payés ;
  • le droit à une formation professionnelle ;
  • etc.
Les employeurs qui ne répondent pas à ces exigences ne pourront pas être conventionnés par l’État et ne toucheront pas les aides financières octroyées dans le cadre de l’insertion par l’activité économique.

Recevoir un encadrement professionnel valorisant

Après une longue période sans travail, la majorité des demandeurs d’emploi se sentent exclus du marché du travail. Pourtant, bien des compétences des demandeurs d’emploi et des jeunes sans emplois peuvent être mises en avant grâce à un accompagnement et à une formation, si besoin.
Les bénéfices de l’insertion professionnelle sont donc aussi d’offrir un travail valorisant pour les personnes qui présentent des difficultés, aussi bien au niveau professionnel que social.
Différents programmes voulus par les pouvoirs publics ont été mis en place dans cet objectif, comme :

  • la création des associations intermédiaires ;
  • la création d’entreprises de travail temporaire d’insertion.
Les associations intermédiaires offrent un accompagnement aux travailleurs en difficulté pour leur permettre d’évaluer leur parcours et mettre en avant leurs compétences. Elles permettent également de mettre en relation les employeurs avec les personnes en recherche d’emploi par le biais d’un contrat de mise à disposition.
En outre, l’association intermédiaire organise également des parcours de formation professionnelle pour les personnes en difficulté professionnelle, afin qu’elles puissent plus facilement retrouver un emploi stable.
Les entreprises de travail temporaire d’insertion proposent aussi un accompagnement professionnel et social, afin de valoriser les compétences acquises par les salariés de l’ETTI. Ces organismes peuvent ainsi plus facilement cibler le secteur de travail dans lequel le salarié pourra évoluer et s’épanouir.

L’insertion professionnelle facilitant l’insertion sociale

L’insertion professionnelle dans le cadre de l’Insertion par l’activité économique permet aux travailleurs de retrouver une stabilité financière, un cadre de vie ainsi qu’une valorisation de leur travail. Tous ces facteurs permettent également de faciliter une réinsertion sociale pour les personnes les plus éloignées de la vie en société.
Les structures d’insertion par l’activité économique permettent donc une insertion à la fois professionnelle et sociale, par le biais d’un emploi. Parmi ces SIAE renforçant le lien social des travailleurs, les associations intermédiaires et les entreprises de travail temporaire d’insertion proposent un accompagnement autant professionnel que social.
Les salariés bénéficiant de ces contrats de travail dans le cadre de l’insertion par l’activité économique bénéficient ainsi des mêmes droits que les autres salariés pour faciliter leur insertion dans le monde du travail. Ces droits acquis du salariat favorisent d’autant plus l’insertion sociale, avec une reconnaissance du travail des salariés en insertion donnant lieu à des droits.
Les missions proposées par les ateliers et chantiers d’insertion permettent également de faciliter cette réinsertion sociale avec des activités professionnelles orientées vers l’économie sociale et solidaire. Les salariés des ACI contribuent ainsi aux besoins collectifs, afin de renforcer ce sentiment d’appartenance à la société.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Toutes les actus Retour à l'accueil